Rechercher

Le temps de l'Ecologie profonde

Mis à jour : avr. 12


L’épisode d’épidémie mondiale, et l’ensemble de ses conséquences déjà visibles, nous projettent un peu plus dans linconnu :

et après ? Vers quoi irons-nous ? Quel sera notre futur ? Se pourrait-il que cette épidémie soit une forme d’initiation ? Sans ressources personnelles et collectives, l’inconnu peut être anxiogène. Mais, alors que nous sommes si proches du précipice, cet inconnu peut être aussi vécu comme une invitation à recontacter l'essentiel en nous, à nous reconnecter à notre désir du Vivant, et à contribuer ainsi à ce nouveau monde auquel nous aspirons. Nous ne savons pas à quoi ce nouveau monde ressemblera, nous explorons, nous tâtonnons, se faisant nous cherchons de nouvelles ressources intellectuelles, émotionnelles, corporelles, spirituelles, individuelles et collectives, nous redevenons créatifs … Répondre à cette quête de sens et de repères est un des objectifs de l’écologie profonde ; une écologie des liens qui soutiennent la vie et les systèmes, de nos émotions pour la Terre, de notre intériorité…

L’écologie profonde propose une vision et de nombreux outils qui nous permettent d’endosser notre responsabilité (notre capacité à écouter et à répondre) face à ces défis majeurs, qu’il s’agisse des outils du Travail qui Relie, du bains de forêt, des différentes formes de reconnexion à la Nature, des enseignements des sagesses premières…

L'Ecologie profonde vise le développement d'une conscience écologique fondée sur l'empathie et l'interdépendance.

La reconnexion à la Nature, sous toutes ses formes, pourvoit à l’ensemble de nos besoins et nous donne l’élan de nous mobiliser pour défendre la Terre et le Vivant, ensemble.

Pour celles et ceux qui se demanderaient encore : qu'est ce donc que l'Ecologie profonde ? Julie Cabot Nadal répond aux questions de Radio Campus ici. Les Rencontres nationales d’Écologie profonde sont un RDV pour nous offirir l'opportunité de vivre cette transformation à l’œuvre par l'exploration de nouvelles clés de compréhension, et de pratiques soutenantes et guérissantes. 

Il s'agit bien là d'écrire les premières lignes d’une nouvelle histoire collective,

soutenus par la marraine des Rencontres, Joanna MACY, qui nous fait la joie de ses mots de reliance en image depuis l'Angleterre.

Les Rencontres sont prévues du 5 au 7 Juin.

Nous espérons qu'elles nous accueilleront en pleine santé après ces semaines de confinement.

De tout coeur,

L'équipe des Rencontres -

Julie Cabot Nadal Héloïse Heau & Gaëlle Roinson pour La canopée bleue, Christine Kristof pour AnimaTerra, Bernard Boisson, Sébastien Boudau pour Alterna Tri, Anne Lise Mommet, Nora Manon Muller pour Agapae, Olivier Bioteau,  Romain Pousse pour Bioactif, Athena et Patrice Montuoro pour Le château de l'Epinay, François Boutibou , Yvon Martin, Claire Carré pour Roseaux dansants

60 vues

©2020 par la canopée bleue